Cresson – Matthew Charlton

Connaissez-vous le cresson de fontaine ?

Cette plante potagère et médicinale est une culture traditionnelle d’Île-de-France, tombée un peu en désuétude et pas toujours présente sur les étals du marché. C’est dommage, car le cresson a de nombreuses qualités nutritionnelles, culinaires et environnementales :

  • il est très riche en vitamine C, fer, magnésium et vitamines B, et inscrit à la pharmacopée française
  • une botte permet de faire tout à la fois la fameuse soupe de cresson et une salade gouteuse
  • les zones humides où il est cultivé ont la fonction de tampon dans l’écosystème et leur entretien (à condition de cultiver en bio !) participe à maintenir la qualité de l’eau.

Si vous souhaitez plus d’informations sur le cresson, nous pourrons échanger, je proposerai des visites dès cet été et si besoin je pourrais vous orienter vers de la documentation. Mais je dois d’abord me présenter…

Je suis Matthew Charlton, originaire d’Angleterre, enseignant à la fac de Jussieu en reconversion, et en parcours d’installation agricole accompagné par l’association Aboisol. Après des années d’engagement associatif dans les circuits-courts et des expériences de fermes biologiques, je me suis orienté vers une formation professionnelle (le célèbre Brevet Professionnel de Responsable d’Entreprise Agricole) et un stage de longue durée chez un cressiculteur, Vincent Privat, installé depuis 2017. Je me suis passionné pour la biodiversité de la cressonnière et les gestes artisanaux centenaires de la cressiculture, et la promesse des nombreuses cressonnières abandonnées de notre région m’a fait sauter le pas de l’installation…

Avec Vincent, nous sommes en train de remettre en état des bassins pour que je puisse les cultiver dès cet été sur sa ferme. Mon projet est de vendre ma production sur ces huit bassins principalement en circuits-courts.

C’est pourquoi je me tourne vers vous. Je suis amapien de longue date, c’est l’AMAP qui m’a rapproché du monde paysan et je suis convaincu que nous pouvons faire communauté autour de la nourriture que nous choisissons d’acheter. J’aimerais pouvoir monter des partenariats AMAP pour commercialiser. Pendant cette première année, j’aurai le statut de « couvé », avec l’appui de la coopérative Champs des possibles qui a été créée pour aider l’installation des producteurs à proximité des réseaux de distribution.

Je propose un premier partenariat d’octobre 2020 à mars 2021, car le cycle du cresson, lorsqu’il est cultivé, court du mois d’août à mai, permettant environ 5 coupes/repousses par saison. Ma parcelle donnera un produit d’environ 8000 bottes à l’année.

Je livrerais le nombre de bottes (environ 300g) souhaité 1 fois par mois, en fonction de l’organisation de chaque AMAP, mais il est important pour moi de pouvoir livrer plusieurs lieux à chaque tournée. En préparant ce message avec le réseau AMAP Île-de-France, nous n’avons pas pu lier les informations sur les possibilités de stockage de chaque AMAP, ce serait très utile pour moi de savoir s’il est faisable de déposer le cresson avant l’heure de distribution lors de certaines tournées. Je reste ouvert à vos propositions à ce stade, et suis conscient (pour l’avoir fait moi-même) de la charge que ça peut représenter sur votre temps libre, je vous remercie par avance.

Matthew (06.29.16.77.21)